Logo Epargne et Finance
numéro vert

Résultats de la gestion financière

Date de création 19/12/2011
Actifs en millions d'€ au 31/12/2015 826,2
Valeur liquidative au 30/12/2015
Performance depuis 1 an * 4,5%
Performance depuis sa création * 18%
Source SGP *Performances au 30/11/15—Les performances passées ne préjugent pas des performances futures
Performances hors dividendes, nettes de frais.

La croissance d’Afer Immo s’est poursuivie au cours de l’année 2016 qui a été marquée par 2 nouveaux investissements immobiliers :
• Participation à hauteur de 126,5 M€ à l’achat d’un immeuble situé à Rueil Malmaison à travers une SCI détenue à 50 % avec une compagnie d’assurance de premier plan. Cet actif de plus de 33.000 m², imaginé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, est loué intégralement à Schneider Electric, dont il accueille le siège mondial depuis sa livraison en 2008.
• Acquisition d’un immeuble de bureaux de 45,4 M€ (hors droits) dans le VIIIème arrondissement de Paris, au coeur du Quartier Central des Affaires (QCA). Cet immeuble de plus de 3.000 m², construit en 1974, a été entièrement rénové en 2011. Il est loué à 4 locataires dont le principal vient de renouveler son bail pour 6 ans fermes.

L’année a également été marquée par un renforcement de la poche financière via l’acquisition de titres de foncières et d’actions du fonds Aviva Valeurs Immobilières.

Dans la continuité de 2015, le gérant a ainsi réalisé plus de 180 M€ d’investissements (directs et indirects) au cours de l’année accentuant la diversification du portefeuille dans un marché immobilier néanmoins marqué par une compression générale des taux.

L’allocation d’actifs au sein d’Afer Immo a connu une évolution positive au cours de l’année avec une baisse de la poche de liquidités et un renforcement de la poche immobilière (actifs détenus en direct ou à travers des SCI) ; l’investissement dans des foncières et des OPCI s’inscrit quant-à-lui dans une recherche de diversification. Les immeubles de bureaux situés en Ile de France et à Paris, marchés offrant la plus grande profondeur et donc la meilleure liquidité, sont toujours au coeur de la stratégie du support.

Malgré un taux d’occupation élevé et des revenus locatifs stables, la performance du support a été impactée en 2016 par différents facteurs et notamment :
• La fiscalité immobilière avec une hausse des frais d’acquisition appliquée au 1er janvier 2016 et le passage de certains immeubles en droits pleins,
• Une poche financière dont la valorisation a pu être impactée par la volatilité du marché actions, notamment sur la fin de l’année.


Pour plus de précisions

Contactez-nous