Logo Epargne et Finance
numéro vert

Résultats de la gestion financière

Date de création 28/02/2013
Actifs en millions d'€ au 31/12/2015 72,76
Valeur liquidative au 30/12/2015 108,59
Performance depuis 1 an * 0,2%
Performance depuis sa création * 8,6%
Source AIF Engine - Europerformance.
* Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Le fonds a débuté l’année 2016 surpondéré sur les actions de la zone euro, afin de tirer profit du rattrapage cyclique de la zone et du faible niveau de valorisation de l’euro. Le fonds était en parallèle souspondéré sur les actions émergentes, et neutre sur la dette émergente, du fait de la chute prolongée du pétrole et des mauvais chiffres provenant de la Chine et des USA en début d’année. Sur le deuxième trimestre, nous avons changé notre allocation en surpondérant la dette émergente compte tenu de la valorisation redevenue attractive. En septembre, nous avons encore fait évoluer notre allocation en accentuant l’exposition au dollar US. Cette position en dollar vise à protéger le fonds face au resserrement monétaire en cours aux Etats-Unis, et protège en partie notre surpondération sur les actions et la dette émergente.

Dans le cadre de la gestion de la poche dédiée aux actions européennes exposées au développement des marchés émergents, au cours de l'année écoulée, nous avons orienté le portefeuille de valeurs européennes exposées aux pays émergents en fonction des mouvements de marché liés aux phases de "risk on" et de "risk off". En effet, les marchés ont évolué au gré des différentes phases de stress liées aux crises pétrolière, chinoise, américaine (supposée) ou encore du « Brexit »; et des phases de confiance notamment portées par les mesures prises par les différentes banques centrales dans le monde ou encore l’euphorie de fin d’année liée à l’élection de Donald Trump. Nous avons ainsi profité du début d’année pour revenir sur Casino et exposer de nouveau le portefeuille vers des valeurs cycliques comme Renault, Rezidor ou Lafarge Holcim. Nous avons ensuite pris des bénéfices sur de nombreux dossiers comme Arkema ou ASML pour renforcer quelques dossiers en retard comme Alstom ou STMicro. Nous avons ensuite profité du « Brexit » pour renforcer de nouveau les valeurs cycliques et prendre des bénéfices après le rebond. Enfin, nous avons renforcé en fin de période nos positions sur Airbus et arbitré notre position Thales pour Léonardo.


Les performances passées ne présument en rien des performances futures
Performances hors dividendes, nettes de frais
Source AIF, Engine-Europerformance

Pour plus de précisions

Contactez-nous