Logo Epargne et Finance
numéro vert

Résultats de la gestion financière

Date de création 07/07/2004
Actifs en millions d'€ au 31/12/2015 908,89
Valeur liquidative au 30/12/2015 628,36
Performance depuis 1 an * 4,4%
Performance depuis 5 ans * 9,2%
Performance depuis sa création * 25,7%
Source AIF Engine - Europerformance.
* Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En 2016, l’exposition aux stratégies de performance absolue de la gamme AIMS (Aviva Investors Multi-Stategy) a été renforcée. Les investissements sont intervenus principalement sur la stratégie AIMS Target Income. Sur l’année, le poids des titres d’états de la zone euro a été réduit, compte tenu de la faiblesse des taux sur la zone. A partir de mars, le poids des obligations à haut rendement a été renforcé, pour tirer profit du rendement et des valorisations attractives. Courant juin, en prévision de l’augmentation des risques politiques, nous avons amorcé une diminution de l’exposition actions, que nous avons par la suite maintenue stable sur la fin d’année. A partir de septembre, nous avons augmenté le poids du dollar dans la perspective du resserrement monétaire aux Etats-Unis, et l’exposition aux points morts d’inflation euro en vue d’une reprise des anticipations d’inflation.

Actions

L’exposition aux actions du fonds a été sensiblement réduite à partir du mois de juin pour s’approcher des 10% au second semestre. Les surpondérations les plus marquées du portefeuille portent sur la technologie, la banque, l’industrie, le secteur pétrolier et l’automobile. La performance de la poche actions de la zone euro a été tirée, notamment au second semestre, par la rotation sectorielle marquée des valeurs défensives vers les valeurs cycliques et celles faiblement valorisées correspondant à notre orientation de gestion.

Taux

Au cours de l’exercice, nous avons modifié l’allocation obligataire en raison du contexte de taux bas, en particulier sur la partie courte des courbes européennes. Nous avons conservé une duration courte et une position prudente par rapport au risque de repentification des courbes. Nous avons réduit les investissements en obligations courtes d’Etats périphériques, s’échangeant à des taux proches de zéro voire négatifs durant la majeure partie de l’année, et avons construit une position longue en inflation visant à bénéficier d’une remontée des anticipations d’inflation en zone euro. D’autre part, nous avons augmenté notre position en obligations du secteur privé. Ces investissements ont été effectués par des achats de titres en direct, et couverts contre le risque de taux. La décision de la BCE d’inclure le crédit dans son programme d’achats d’actifs a entrainé un renchérissement rapide des titres en position et une contribution positive de ces actifs au rendement du portefeuille.


Les performances passées ne présument en rien des performances futures
Performances hors dividendes, nettes de frais
Source AIF, Europerformance

Pour plus de précisions

Contactez-nous